Home | Impressum | Fakultät | KIT

Studienzentrum Multimedia (SZM)

Engesserstr. 4, Geb. 20.51
D-76131 Karlsruhe

Öffnungszeiten:
nach Absprache

Lageplan

Sekretariat

ACHTUNG NEUE ADRESSE AB 13. APRIL 2015!!!

Geb. 20.30, 4. OG, Raum 4.20
Englerstraße 2, 76131 Karlsruhe

Tel. +49 721 608 416 -55/-56
E-Mail:  sekretariat-wmkXzs0∂geistsoz kit edu

Sprechstunden des Sekretariats: 

siehe Webseite WMK

Neue Informationstechnologien und kooperative Kulturmediation im euro-mediterranen Raum

Nouvelles Technologies de l'Information et Médiation Culturelle Coopérative dans l'Espace Euro-méditerranéen

IMaH/Pium2 (NIKE)

 

 

Beteiligte Hochschulen

Universität Karlsruhe (TH)
Fakultät für Geistes- und Sozialwissenschaften
Institut für Soziologie, Medien- und Kulturwissenschaft (ISMK)
Abt. 2: Multimediale Wissenschaftskommunikation und Medienkulturwissenschaft (Studienzentrum Multimedia - SZM)

Université de Sousse

Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne)
Centre de recherche Images et Cognitions

Hochschule der Medien Stuttgart
Fachbereich Information und Kommunikation

 

 

Das Projekt wird vom Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kunst des Landes Baden-Württemberg gefördert.
Le projet est soutenu par le Ministère des sciences, de la recherche et de l'art du la région Bade-Wurttemberg


 

Kurze Beschreibung des Forschungsprojekts

Das Projekt ImaH/Pium 2 (NIKE) stützt sich auf Vorarbeiten, die 2003/04 an der Universität Sousse und an der Universität Karlsruhe, am Studienzentrum Multimedia (SZM) der Fakultät für Geistes- und Sozialwissenschaften geleistet worden sind. Insbesondere das Projekt 'Interkulturelle Medienpartnerschaften an Hochschulen (ImaH/Pium 1)', an dem auch die Hochschule der Medien, Stuttgart, beteiligt war, stellt eine wichtige Grundlage von Imah/Pium 2 (NIKE) dar. Für dieses Projekt hat die tunesisch-deutsche Forschergruppe einen kompetenten Partner in Frankreich gefunden, das 'Centre de Recherche Imges et Cognitions /DESS Multimédia. Sciences et technologies des Médiations de la culture et des savoirs' der Univerität Paris 1 (Panthéon - Sorbonne).

Wie das vorangegangene Projekt, wird auch Imah/Pium 2 (NIKE) im Mittelmeerraum durchgeführt, einer Zone starker geschichtlicher Bindungen und intensiven Austauschs, aber auch politischer, wirtschaftlicher und kultureller Auseinandersetzungen. Mit der Globalisierung wächst die Gefahr dieser Konflikte. Es ist also geboten zu prüfen, ob nicht die neuen Informationstechnologien, die für den Informationsaustausch über große Entfernungen von entscheidender Bedeutung sind, für eine Vermittlung, und damit Konfliktbegrenzung, genutzt werden können. Es ist zu klären, ob nicht durch den wechselseitigen Austausch kulturellen Wissens mittels Texten, Bildern und Tondokumenten eine Rationalisierung der Kommunikation über politische und kulturelle Grenzen hinweg möglich ist.

So können Unterschiede und Gemeinsamkeiten sichtbar gemacht werden, Stereotype beseitigt, der Blick nicht nur auf die fremde, sondern auch auf die eigene Kultur gerichtet werden. Ein differenziertes kulturelles Wissen, eine bessere Kenntnis des fremdkulturellen Partners und der eigenen kulturspezfischen Dispositionen sowie der Vergleich der Kulturen erzwingt, mit Hilfe einer Ebene erläuternder Metainformation durch Hypertexte, die Versprachlichung von Konflikten und damit auch einen rationalen Diskurs.

Die neuen Medien können nicht unmittelbar, d.h. bei aktuellen politischen Konflikten zu einer Lösung beitragen, sondern viel mehr im Bereich potentiell gefährlicher kultureller Missverständnisse zwischen Menschen unterschiedlichen Kulturen einschließlich der führenden Eliten. Durch ihre Anwendung in Programmen der Bildung der Ausbildung sowie der Weiterbildung können sie dazu beitragen, dass die Akteure die kulturelle Dimension besser erkennen, das heißt, Motive und Bedeutung der eigene Aktionen sowie der des fremden Partners angemessen einschätzen.


 

Description brève du projet de recherche

Le projet IMaH/Pium2 s'appuie sur des travaux substantiels précédents réalisés à l'Université de Sousse et à l'Université de Karlsruhe (Centre d'Etudes et de Recherches Multimédia de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales) en 2003/04. Notamment le projet 'Partenariat Interculturel des Universités dans le domaine des Nouveaux Médias (IMaH/ Pium1)', auquel l'Ecole Supérieure des Médias de Stuttgart a également contribué, constitue l'élément fondateur du projet IMaH/Pium2. Pour ce projet le groupe de recherche germano-tunisien a trouvé un partenaire compétent en France, le Centre de Recherche Images et Cognitions (DESS Multimédia. Sciences et technologies des Médiations de la culture et des savoirs) de l'Université Paris1 (Panthéon Sorbonne).

Comme le projet précédent, IMaH/Pium2 se réalise dans l'espace euro-méditerranéen, zone marquée par des liens historiques profonds, par des échanges intensifs, ainsi que par des conflits culturels, politiques et économiques. Avec la globalisation le risque des conflits politiques, économiques et culturels augmente fortement. C'est pourquoi il est nécessaire de savoir utiliser les nouvelles technologies de l'information (Technologies qui occupent une place importante dans l'échange d'informations à grande distance), afin de rationaliser les relations au-delà des frontières politiques et culturelles, et ce par l'échange mutuel du savoir culturel à l'aide de textes, d'images et de vidéos.

Ainsi les différences et les points communs deviendront évidents et les stéréotypes pourront être écartés. Un savoir culturel approfondi, une meilleure connaissance du partenaire étranger et de ses propres dispositions culturelles, ainsi que la comparaison des cultures, incitent, avec l'aide d'un niveau de méta informations, par des hypertextes, à l'utilisation du langage, ainsi qu'à celle d'un discours rationnel. En utilisant les nouveaux médias dans des programmes de l'enseignement, de la formation et de la formation continue, les protagonistes reconnaissent mieux la dimension culturelle, c'est-à-dire les motifs et la signification culturels spécifiques de leur propre action, ainsi que de celle des partenaires étrangers.

Dans le projet il est question de rechercher aussi bien les fondements et les procédés pour une médiation au-delà des frontières, que les cheminements pour la transmission d'une telle compétence dans les écoles, les universités et dans le domaine de la formation professionnelle, surtout pour de jeunes cadres supérieurs. Le projet a pour objectif de rester le plus près possible de la réalité politique, économique et culturelle. Un autre sujet essentiel du projet est la recherche de médias adéquats, nécessaires pour une telle transmission. Les possibilités de transmettre par les médias la compétence de la médiation culturelle seront expliquées à titre d'exemple grâce à un Dictionnaire culturel multimédia euro-méditerranéen (DCME-M), à une filière semi médiatique "Mobilité/tourisme et culture", ainsi qu'à un Système développé de gestion des contenus, qui pourrait être élargi plus tard à une plate-forme de l'enseignement et de l'apprentissage fonctionnelle dans la communication, l'éducation et la formation.

La contribution du groupe de travail de Karlsruhe se situe dans le domaine des sciences culturelles et médiatiques. L'équipe de Karlsruhe enrichie également le projet par l'apport d'un système de gestion des contenus, développé dans le cadre d'IMaH/Pium1, et facilitant la communication scientifique interculturelle, ainsi que par le "Dictionnaire multimédia des notions clés de la culture allemande", dont un prototype a été réalisé par le Centre d'Etudes et de Recherches Multimédia de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales. Comme IMaH/Pium1 ce projet a été subventionné par la région du Bade-Wurtemberg. Les résultats des recherches réalisées par les trois partenaires au cours de différents projets, seront réunis dans IMaH/Puim2 et fourniront les bases pour un projet de recherche international, qui sera soumis auprès de l'Union Européenne en tant que "grand projet" pour un financement.

(Prof. Dr. Bernd Thum / Nathalie Sonnefeld MA)

 

 

Deutsche Projektleitung:
Responsable allemand du projet:

Prof. Dr. Bernd Thum

 

Projektkoordination:
Coordination du projet:

Nathalie Sonnefeld MA
Swenja Zaremba BA

 

Medienkoordination und technische Infrastruktur:
Coordination des médias et infrastructure technique:

Dr. Ralf Schneider